Le Synode de l’Église évangélique réformée de Suisse (EERS) a élu le 2 novembre 2020 la pasteure Rita Famos à la présidence de l’EERS. Elle est ainsi la première femme à la tête de l’Église dans l’histoire centenaire de la FEPS puis de l’EERS qui lui succédé. Rita Famos avait présidé la CTEC Suisse entre 2013 et 2014. Le présidium lui adresse ses félicitations et lui souhaite force, inspiration et l’aide du Seigneur pour sa nouvelle mission.

 Je me réjouis de présider aux destinées d’une Église moderne, ouverte et qui vit l’égalité des droits.

La pasteure Rita Famos, qui a grandi dans le canton de Berne, dirige depuis 2013 le département de pastorale spécialisée de l’Église évangélique réformée du canton de Zurich ; elle possède une grande expérience en politique ecclésiale. Son programme, placé sous la devise « Ensemble, nous faisons l’Église » a convaincu le Synode, organe suprême de l’EERS. Les élections se sont déroulées par e-voting, à cause des mesures prises pour endiguer la pandémie de coronavirus.

Par ailleurs, le Synode de l’EERS a décidé d’honorer les compétences d’une autre femme en élisant la pasteure méthodiste bernoise Claudia Haslebacher au Conseil de l’EERS. Actuellement, Mme Haslebacher représente sur mandat de son évêque son Église dans les organes de la CTEC Suisse. Deux femmes ayant une grande expérience œcuménique et un intérêt pour l’œcuménisme ont été élues aujourd’hui, ce qui est réjouissant !