Actuel

Décès d’Hans Gerny, évêque émérite de l’Église catholique-chrétienne

L'évêque émérite de l'Église catholique-chrétienne de la Suisse, Hans Gerny, est décédé le mardi 19 janvier 2021 dans sa 84e année. L'Église catholique-chrétienne pleure la perte d’un « pasteur » engagé qui a pris une part active à la vie de son Église, et ceci même après son départ à la retraite. Hans Gerny a présidé la Communauté de travail des Églises chrétiennes de Suisse en 1996 et 1997.

Hans Gerny est né à Olten le 26 juin 1937 et y a grandi. Il a étudié la théologie à la Faculté de théologie catholique-chrétienne de l'Université de Berne, où il a obtenu l'examen d'État. Il a complété ses études par divers stages à Oxford et à Paris. Après son ordination à la prêtrise, il a travaillé comme curé dans diverses paroisses du diocèse et a occupé plusieurs fonctions au service de l'Église au niveau national.

Le 9 juin 1986, il a été élu par le Synode national de Bienne comme cinquième évêque de l'Église catholique-chrétienne et a été consacré à Olten le 26 octobre 1986 par l'archevêque Antonius Glazemaker des Pays-Bas. Il a démissionné de son poste d'évêque le 1er novembre 2001. L'introduction de l'ordination des femmes dans l'Église catholique-chrétienne a été déterminante pour son épiscopat. Sur cette question, il a attaché une attention toute particulière au dialogue avec les autres Églises de l'Union d'Utrecht, afin de parvenir à une décision sans provoquer un schisme. Il était également engagé dans un processus de renouveau ecclésial dans son diocèse. Il a présidé entre 1996 et 1997 la Communauté de travail des Églises chrétiennes de Suisse. Il a également été membre du groupe de travail « Église et économie ».

En tant que secrétaire de la Conférence internationale des évêques vieux-catholiques, l'œcuménisme était très important pour lui. De 1991 à 2006, il a été membre du Comité central du Conseil œcuménique des Églises, représentant les Églises vieilles-catholiques de l'Union d'Utrecht. En même temps, il s'est fortement engagé dans le dialogue avec les Églises orthodoxes. En 2001, il a reçu un doctorat honoris causa de l'Académie chrétienne de théologie de Varsovie en reconnaissance de la portée de son action théologique approfondie.

On se souviendra de Hans Gerny bien au-delà de son Église comme d'une personne qui s'intéressait aux gens et aux belles choses. Il aimait célébrer joyeusement, que ce soit lors des offices, des célébrations paroissiales ou lorsqu’il était invité. Dans sa pastorale, il a accompagné de nombreuses personnes en tant qu'auditeur attentif. Il nous manquera et nous honorerons sa mémoire.


Message de Taizé pour l’année 2021 : Espérer à temps et à contretemps

Le prieur de la communauté œcuménique de Taizé, Frère Alois, publie un texte intitulé « Espérer à temps et à contretemps – Un message pour 2021 ». L’humanité avance grâce à celles et ceux, si nombreux, qui se donnent sans compter, même dans ce temps de bouleversements et d’incertitudes.


Recueillement œcuménique de l’Avent : message vidéo des Églises et des autorités politiques

À la fin de cette difficile année 2020, les Églises de Suisse apportent un message d'espoir et de consolation durant cette période de l’Avent. Dans une vidéo, elles s’adressent à la population suisse avec la Communauté de travail des Églises chrétiennes en Suisse et  le nouveau président du Conseil national, Andreas Aebi.


Réunion annuelle des amis d’Ensemble pour l’Europe :
« Ici on produit l’antivirus de la fraternité ! »

Quelques 300 amies et amis d’« Ensemble pour l'Europe » se sont réunis sur internet pour leur réunion annuelle, le 14 novembre 2020. Elles et ils ont fait ont fait une expérience de communion et de partage intense en composant « une belle mosaïque de visages et de communautés » au service du prochain, dans les domaines les plus variés. Ici on produit l'antivirus de la fraternité !


A Singing Communion of Churches : calendrier de l’Avent musical

Communauté, communion chantante ou par la musique : c’est ce à quoi la Fédération luthérienne mondiale nous convie en 2020, pour la troisième année consécutive. Des Églises luthériennes du monde entier partageront un chant de l’Avent ou de Noël de leur tradition, chaque jour de l’Avent. Et si nous ne pouvons cette année, à cause de la pandémie de coronavirus, ni voyager ni célébrer Noël comme nous en avons l’habitude, ce calendrier musical nous offrira cependant chaque jour quelques instants de recueillement et/ou de dépaysement.


Un appel œcuménique à l’engagement diaconal lancé depuis Zurich

Le jour de la Saint-Martin (11 novembre), les Églises zurichoises ont lancé un appel œcuménique pour la diaconie dans la perspective de la période de l'Avent et des fêtes de fin d'année. Le coronavirus a conditionné nos pensées et nos actions pendant des mois, aucun domaine de la vie n'a été épargné. La deuxième vague se révèle plus dramatique que celle du printemps dernier, car c’est seulement maintenant que nous prenons pleinement conscience que cette pandémie nous (pré)occupera longtemps encore. Les Églises catholique romaine, catholique-chrétienne et réformée de la ville de Zurich ont donc décidé de lancer un « Manifeste pour la diaconie ».


Action œcuménique : « Noël quand même, de la lumière quand même »

Mgr Felix Gmür, président de la Conférence des évêques suisses, la pasteure Rita Famos, future présidente de l’Église évangélique réformée de Suisse et Harald Rein, évêque de l’Église catholique-chrétienne de la Suisse lancent l’action œcuménique nationale « Noël quand même, lumière quand même, Noël a lieu » pour le temps de l’Avent et des fêtes de Noël 2020.


Réflexions de l’AKB* en lien avec la pandémie actuelle

Les Églises font partie intégrante de la société. L’action de l’Église se déroule avant tout auprès et pour les gens, notamment par le biais de rencontres dans le cadre de l’accompagnement spirituel, lors de célébrations religieuses et aux moments charnières de l’existence. Les infections au coronavirus se propagent lors de contacts interpersonnels. Les Églises, leurs collaboratrices et collaborateurs ont donc une responsabilité toute particulière. Elles et ils doivent garder leurs distances et rappeler aux gens de garder les leurs, alors que, par ailleurs, la vie a absolument besoin d’une certaine proximité.


La CTEC et les Églises libres renforcent leurs liens

En 2019, l'association faîtière nationale « Réseau évangélique suisse – Alliance évangélique suisse » a demandé à obtenir le statut d'hôte dans la CTEC Suisse. Les déléguées et délégués de l'assemblée plénière du 4 novembre 2020 a décidé de donner suite à cette demande. C'est un pas important vers l'unité des chrétiens en Suisse.


Aumônerie : les Églises évangéliques partenaires de l’Armée suisse

Après un an et demi de discussions entre l'Armée suisse et les représentants des Églises et des communautés religieuses qui reconnaissent l'aumônerie de l'Armée sous sa forme actuelle, l'organisation faîtière Freikirchen.ch (VFG) et le Réseau évangélique suisse (RES) ont signé un partenariat avec l'aumônerie de l'Armée. Les Églises libres peuvent désormais déléguer des spécialistes formés pour le service œcuménique d'aumônerie militaire. Les aumôniers militaires sont particulièrement demandés lorsque les soldats se trouvent dans des situations difficiles.