En 2016, l’Église néo-apostolique en Suisse demandait à s’associer à la Déclaration de reconnaissance mutuelle du baptême de Riva San Vitale de 2014. Cette demande a été acceptée par les six signataires d’alors : aujourd’hui, 8 juillet 2021, l’acte de reconnaissance mutuelle du baptême est signé par l’apôtre de district Jürg Zbinden, président de l’Église néo-apostolique de Suisse et par Rita Famos pour l’Église évangélique réformée de Suisse, Felix Gmür pour la Conférence des évêques, Adèle Kelham pour l’Église anglicane en Suisse, Patrick Streiff pour l’Église méthodiste, Harald Rein pour l’Église catholique-chrétienne et Jörg Winkelströter pour la Fédération des Églises luthériennes en Suisse et au Liechtenstein.

Un chemin d’ouverture œcuménique
Cet important signe d’unité a été rendu possible par le fait qu’un dialogue avec l’Église néo-apostolique (ÉNA) sur les questions de théologie et de foi a été lancé en 2002 déjà et s’est poursuivi intensément au sein d’une commission de dialogue active entre 2014 et 2019 ; au cours de ces années, l’ÉNA a fait preuve d’une ouverture œcuménique croissante, a affiné sa théologie des sacrements, publié un catéchisme clarifiant ses fondements doctrinaux. Plus rien ne s’opposait donc à ce que le baptême qu’elle dispense soit reconnu. Dans sa déclaration lors de la célébration marquant la signature de l’acte de reconnaissance, l’apôtre de district Jürg Zbinden a déclaré :

Je me réjouis de cette avancée vers plus de communion chrétienne qui met en avant la force unificatrice au sein de l’Église du Christ, et je suis ému et reconnaissant de pouvoir, en tant que président de l’Église néo-apostolique de Suisse, signer aujourd’hui la reconnaissance mutuelle du baptême ici, dans l’église Bruder Klaus de la ville de Berne, avec les responsables des autres Églises.

La nécessité de reconstituer l’unité baptismale
Le baptême chrétien est fondé dans le ministère de Jésus de Nazareth, dans sa mort et sa résurrection. Il est incorporation en Christ. Les pratiques diverses du baptême sont une participation à l’unique baptême. Le besoin de retrouver l’unité baptismale est donc au cœur du travail œcuménique ; il est également central pour vivre une authentique communion au sein des communautés chrétiennes. Le baptême est un acte qui ne peut être répété. En signant la Déclaration de Riva San Vitale « de reconnaissance mutuelle du baptême », les Églises donnent un signe important de l’unité baptismale donnée en Christ.

Le baptême est célébré avec de l’eau, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Dans la célébration du baptême, les Églises s’engagent à prendre au sérieux la valeur symbolique de l’eau. L’acte exprime le fait que, dans le baptême, la chrétienne ou le chrétien participe à la mort, à l’ensevelissement et à la résurrection du Christ. Le Nouveau Testament souligne les implications éthiques du baptême en le représentant comme une purification du cœur de tout péché. Le baptême scelle notre engagement commun de disciples. À travers leur propre baptême, les chrétiens sont conduits à l’union avec le Christ, avec chacun des autres chrétiens et avec l’Église de tous les temps et de tous les lieux.

Un engagement pris par les Églises suisses
En signant la Charte œcuménique européenne en 2005, les membres de la Communauté de travail des Églises chrétiennes en Suisse (CTEC.CH) s’engageaient à œuvrer pour que le baptême des unes et des autres soit réciproquement reconnu. Les trois Églises nationales – Église catholique romaine, Église catholique-chrétienne et Églises évangéliques réformées – s’y étaient déjà engagées en 1973. Quarante-et-un ans plus tard, le 21 avril 2014, six Églises membres de la CTEC.CH signaient la Déclaration de Riva San Vitale. Une 7e signataire vient donc de s’y associer en ce jour.

Acte de reconnaissance (texte en allemand – correspond au texte de Riva San Vitale)

Légende, de g. à d. : Évêque Patrick Streiff, Église évangélique méthodiste, Révérend Adèle Kelham, Church of England, Curé Christoph Schuler, Église catholique-chrétienne (modération), Mgr Felix Gmür, Conférence des évêques suisses, Pasteure Rita Famos, Église évangélique réformée de Suisse, Curé Daniel Konrad, Église catholique-chrétienne (liturgie), Évêque Harald Rein, Église catholique-chrétienne

English version

Autres photos de la célébration