2025: célébrer Pâques ensemble

International
Jérusalem : vestibule de la chapelle du Saint-Sépulcre | © Christoph Knoch

Une nouvelle tentative pour fixer la fête de Pâques à la même date

La date de Pâques a été fixée au Concile de Nicée (325 après J.-C.). Des ambiguïtés concernant les mesures du passage de la pleine lune et une règle imposant de ne célébrer la Pâques chrétienne qu’après la Pâque juive ont conduit à la situation actuelle, dans laquelle les Églises occidentales et orientales ne célèbrent que rarement Pâques ensemble. Certes, cela permet de célébrer deux fois la plus importantante fête du christianisme et de s’inviter les uns les autres, mais le monde profane ne comprend pas que les chrétiennes et les chrétiens ne commémorent pas la résurrection du Christ le même jour.

70e anniversaire du COE. Visite du Pape François. Le repas de midi eut lieu à l’Institut œcuménique de Bossey. Il fut suivi d’un échange de cadeaux. Le pape est très heureux de recevoir la bouteille d’eau Blue Community du Conseil œcuménique. Le secrétaire général d’alors le lui remet avec quelques mots d’explication

Le pape François et le patriarche oecuménique œcuménique Bartholomaios I sont très favorables au projet.

Visite du patriarche œcuménique Bartholomée 1er à la cathédrale St-Nicolas de Fribourg

 

En 1997, une première tentative d’accord a été entreprise à Alep. Sans succès. Désormais une nouvelle tentative est lancée, 1 700 ans après le concile de Nicée, de chanter « Christ est ressuscité » chaque année, le même dimanche, lors d’une fête de Pâques commune, et ce dès 2025. Cette année, les hasards du calendrier font que la date tombe le même dimanche partout. Et c’est aussi l’occasion de commémorer le concile.

« Feu saint » à Jérusalem (2022) (en all.)