Le réseau « Ensemble pour l’Europe » a fêté ses 30 ans à Porto

International
Porto, la ville aux sept ponts

Construire des ponts. Une nouvelle mission pour l’Europe

À Porto, la ville aux sept ponts, 166 membres de 45 mouvements spirituels et communautés chrétiens se sont donnés rendez-vous pour les 30 ans d’« Ensemble pour l’Europe », du 11 au 13 novembre 2022. Autant de bâtisseuses et de bâtisseurs de ponts venus des quatre coins de l’Europe, Ukraine et Russie comprises ! Cinq personnes venant de Suisse étaient aussi de la partie.

Les thèmes marquants de la rencontre
L’encouragement donné par la jeunesse, la force du charisme, la joie d’une présence et un regard orienté vers le Crucifié. Matthias Bühlmann, jeune théologien suisse (Communauté Vineyard, Berne), a été touché par le témoignage des jeunes, en particulier de celui qui a trouvé un sens à sa vie dans le service à autrui ou de celui qui a été ouvrier de paix dans sa famille, à cause du Christ.

S. Nicole Groschowina (communauté protestante de Selbitz) se demande comment la minorité chrétienne peut être « forte ». Pour elle, vivre d’un charisme n’est pas une question de quantité mais de qualité. Un peu de lumière et de sel suffisent à éclairer et donner du goût. La qualité est donc décisive. Mais comment nous encourager et mettre en action nos charismes ? « Nous sommes ici parce que nous avons fait l’expérience d’un charisme qui a donné un nouveau sens à notre vie. Nous sommes heureux que d’autres aient aussi fait cette expérience dans leurs communautés. »

Pour Thomas Römer (UCJG Munich), la joie est ce qui caractérise les rencontres d’« Ensemble pour l’Europe ». Cette joie naît de la présence du Christ parmi nous, à travers les charismes. Son espérance pour l’Europe est suscitée par cette présence de Jésus à travers nous et entre nous.

Gerhard Pross (un des responsables des UCJG de Munich) rappelle le mot de Chiara Lubich à propos de l’avenir d’« Ensemble pour l’Europe » : « La partition est écrite dans le ciel ». La beauté est symphonique : il y a plusieurs voix dans une partition. Qu’entendons-nous ? Les chemins de la réconciliation sont multiples dans un temps de fragmentation que nous vivons, aussi dans nos communautés. Par exemple sur les thèmes éthiques.

Pour affronter les tensions dans et entre nos Églises, ainsi que celles de l’Europe, il faut diriger notre regard vers Jésus crucifié et abandonné qui est entré dans les plaies de l’humanité. C’est lui qui nous donne « d’entrer dans la brèche », c’est-à-dire de supporter les tensions qui déchirent les communautés. « Dans la nuit culturelle que traverse l’Europe, le regard sur Jésus abandonné permet d’éclairer toutes les nuits », dit Maria Wienken, du mouvement des Focolari. La présence d’ami*e*s ukrainiens a aussi fait dire à Diego Goller, du comité d’orientation : « Grâce à votre présence parmi nous, « Ensemble pour l’Europe » est entré profondément dans la brèche. »

Compte-rendu complet du pasteur Martin Hoegger (PDF)