L’Association des Églises et communautés évangéliques libres de Suisse – « VFG – Freikirchen Schweiz » – fête son 100e anniversaire le 13 septembre à Berne. L’association compte 17 Églises membres, principalement de Suisse alémanique, deux avec le statut d’hôte et une avec le statut d’observateur. Cet anniversaire coïncide avec le 500e anniversaire de la fondation en 1519 de la 1re Église libre en Suisse, à Zollikon au bord du lac de Zurich.

De l’épidémie de grippe de 1919 au 21e siècle
En 1918, les autorités suisses décidèrent, afin de mettre un terme à la propagation de l’épidémie de grippe, d’interdire les réunions et cultes. Cette mesure toucha essentiellement les Églises libres. L’interdiction du culte fut perçue comme une injustice, car les Églises historiques, les restaurants et auberges furent autorisés à rester ouverts au public. Les autorités ayant refusé de la reconnaître comme interlocutrice, l’Alliance évangélique suisse fonda donc le 18 novembre 1919 à Aarau l’« Association des corporations évangéliques indépendantes (Églises, communautés, sociétés et associations) de Suisse ».

La troisième force
Depuis lors, l’association « VFG – Freikirchen Schweiz » est active en tant qu’association ecclésiale nationale et met en réseau les Églises et mouvements affiliés, mène des activités de relations publiques, participe, sur un plan politique, aux consultations fédérales et défend les valeurs éthiques chrétiennes dans la société. « VFG – Freikirchen Schweiz » se considère comme la troisième force chrétienne en Suisse, après les Églises évangéliques-réformées et catholique romaine.

Engagement œcuménique
Le 12 septembre 2017, à Delémont, l’assemblée plénière de la CTEC Suisse a accordé à l’unanimité le statut d’hôte au VFG. À cette occasion, le président actuel, le pasteur Peter Schneeberger, a déclaré que le VFG souhaitait travailler avec la CTEC.CH, car les Églises en Suisse sont confrontées à un environnement de plus en plus sécularisé. « La liberté de religion est très importante », a-t-il déclaré et le statut d’hôte au sein de la CTEC.CH lui donnerait « plus de poids et de crédibilité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ».

500 ans d’Églises libres
Au sein du protestantisme, la tradition d’Église libre a ses racines en Suisse depuis 500 ans. Selon le site Internet du VFG, l’historien zurichois Fritz Blanke a évoqué la commune de Zollikon au bord du lac de Zurich comme « le premier endroit de l’histoire protestante où une communauté chrétienne, sans lien avec l’État, et basée sur le principe de l’adhésion volontaire a cherché à s’établir ».

© APD/CTEC.CH

Brochure du jubilé Profile einer dynamischen Bewegung
Schweizer Freikirchen – was sie seit 100 Jahren verbindet