Une fois par année au moins, les chrétiens se remémorent la prière de Jésus à ses disciples, « que tous soient un […] afin que le monde croie » (Jn, 17,21).

Depuis 1966 déjà, la commission Foi et Constitution du Conseil œcuménique des Églises et le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens préparent la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, dont l’origine remonte à 1910 déjà. Chaque année, un groupe œcuménique local ou national à travers le monde est chargé de proposer un thème et de préparer des textes bibliques, des méditations pour chaque jour et une première ébauche de célébration œcuménique pour cette semaine qui se déroule toujours du 18 au 25 janvier. En 2020, c’est le tour de Malte.

CC Malta by WolfgangM

2020

« Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire »

Les textes pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2020 proviennent de Malte. Le thème fait référence à l’histoire de l’apôtre Paul qui, avec ses compagnons de route a fait naufrage sur les côtes de l’île de Malte. Les naufragés sont accueillis et soignés avec hospitalité par la population locale. Les chrétiennes et les chrétiens maltais voient dans cette histoire les racines de la foi chrétienne et de leur communauté sur leur île. Le 10 janvier de chaque année, cet événement est commémorée par un jour de fête.

Le groupe international de préparation de la Semaine de prière replace aujourd’hui l’histoire du naufrage de Paul dans un contexte de fuite et de migration : de nos jours aussi, beaucoup de gens sont confrontés sur la même mer à la même horreur. Les mêmes endroits mentionnés dans les Évangiles apparaissent dans les périples des réfugiés de la Méditerranée d’aujourd’hui. Dans d’autres parties du monde, nombreux sont ceux et celles qui entreprennent des voyages tout aussi dangereux par voie terrestre ou maritime pour échapper aux catastrophes naturelles, à la guerre et à la pauvreté. Ces personnes sont particulièrement dépendantes de l’hospitalité d’autrui.

L’accueil exemplaire que relatent les Actes des Apôtres nous montre clairement comment la communauté peut naître d’une rencontre fortuite. La communauté humaine, par delà les frontières, réduit la misère. Les Églises considèrent qu’il est de leur devoir de promouvoir la communauté. Elles y parviendront d’autanat mieux qu’elles cultiverons la communion entre elles et chercheront à se réconcilier.

Durant cette semaine de janvier, nous prions tout particulièrement pour l’unité des chrétiens. Mais l’unité n’est pas une fin en soi: elle s’ouvre tout particulièrement aux nécessiteux, aux étrangers et à celles et ceux qui souffrent. Notre unité de chrétiens se révèle pas seulement dans l’hospitalité réciproque, aussi important que ce soit, mais aussi dans la rencontre amicale avec celles et ceux qui ne partagent ni notre langue, ni notre culture, ni notre foi.

Suggestion de collecte

Nous vous proposons une collecte destinée au fonds de bourses de l’Institut de Bossey.

Liens

Semaine de prière du Réseau évangélique

Le 19 janvier 2020, premier dimanche de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens se trouve au milieu de la semaine de prière universelle du Réseau évangélique, intitulée cette année « shalom ». Ce peut être l’occasion d’organiser une célébration commune ou de prier ensemble pour l’unité et la paix.