Une fois par année au moins, les chrétiennes et les chrétiens du monde entier se remémorent la prière de Jésus à ses disciples, « que tous soient un […] afin que le monde croie » (Jn, 17:21).

Depuis 1966, la commission Foi et Constitution du Conseil œcuménique des Églises et le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens proposent au mois de janvier une semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Son origine remonte à 1910 déjà. Chaque année, un groupe œcuménique à travers le monde est chargé de proposer un thème et de préparer des textes bibliques, des méditations pour chaque jour et une première ébauche de célébration œcuménique pour cette semaine qui se déroule toujours du 18 au 25 janvier. En 2021, c’est au tour de la communauté œcuménique des sœurs de Grandchamp, dans le canton de Neuchâtel.

Bild, image : Pixabay

2021 Grandchamp / NE

« Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance »

Jean 15: 8-9

 

L’harmonie avec soi-même, avec Dieu et avec son prochain est donc notre mission, celle que nous rappellent les textes de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens de 2021. Ces textes ont été préparés par la communauté monastique de Grandchamp, dans le canton de Neuchâtel. Le thème choisi exprime la vocation des sœurs à la prière, à la réconciliation et à l’unité dans l’Église et au sein de la famille humaine.

La parole johannique a différentes facettes : une vie en harmonie

  • avec soi-même,
  • avec la communauté (au sens large) dans laquelle chacune et chacun nous vivons
  • avec Dieu. Rester dans l’amour de Dieu signifie avant tout être réconcilié avec soi-même. Rester dans le Christ est une attitude intérieure qui croît avec le temps. La lutte pour la survie quotidienne, les distractions, le bruit, l’agitation et les défis de la vie sont autant de dangers qui menacent cette croissance.

La parole de Jésus et son amour nous donnent la capacité d’aimer notre prochain, d’aimer celles et ceux qui nous sont confiés en tant que chrétiennes et chrétiens, mais aussi d’aimer les autres traditions chrétiennes. En demeurant en Christ, les fruits de la solidarité et du témoignage grandissent.

La spiritualité et la solidarité sont indissociables. Celles et ceux qui demeurent en Christ reçoivent la force et la sagesse de combattre l’injustice et l’oppression, de se reconnaître les unes, les uns et les autres comme frères et sœurs dans l’unique famille humaine, et de créer un nouveau mode de vie caractérisé par le respect et la communion avec toute la Création.

Grandchamp est une communauté monastique de femmes de différents pays et de différentes Églises. Les sœurs suivent la règle de Taizé, dont le cœur est la réconciliation. Leur maison est ouverte toute l’année.