Notre unique baptême en Christ constitue un appel aux Églises, pour qu'elles surmontent leurs divisions et manifestent visiblement leur communion (Texte de Lima, 1982).

Le baptême est le signe de la vie nouvelle en Jésus-Christ. Il unit le baptisé avec le Christ et son peuple.

Le 17 juillet 1973, la première reconnaissance mutuelle du baptême en Suisse a été signée par les trois Églises nationales. Par cette signature, les Églises partagent une compréhension commune du baptême « célébré avec de l’eau, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » et s’engagent à ne pas rebaptiser les personnes qui choisissent de pratiquer dans une autre Église.

En 2005, avec l’adoption de la Charte œcuménique, les Églises s’engagent à travailler pour un élargissement de la reconnaissance du baptême. Sur la base du rapport d’expert du professeur de théologie Urs von Arx, le présidium de la CTEC.CH décide de travailler à l’élargissement de la reconnaissance mutuelle du baptême à autant d’Églises membres que possible. Il instaure en 2010 une commission chargée d’élaborer un nouveau document.

Le lundi de Pâques 2014, 41 ans après le premier engagement pour une reconnaissance mutuelle du baptême, six Églises signent une déclaration de renouvellement et d’élargissement de la reconnaissance du baptême, la Déclaration de Riva San Vitale. Les signataires sont la Conférence des évêques suisses, la Fédération des Églises protestantes de Suisse, l’Église évangélique méthodiste de Suisse, l’Église catholique-chrétienne de Suisse, l’Église anglicane en Suisse et la Fédération d’Églises luthériennes en Suisse et dans la Principauté de Lichtenstein. La célébration se déroule à Riva San Vitale, au Tessin.

En 2016, l’Église néo-apostolique de Suisse demande à être associée à la reconnaissance mutuelle du baptême. Les six Églises signataires de la Déclaration de Riva San Vitale étudient cette demande.

RIVA SAN VITALE - Battistero. Photo by Remy Steinegger HDR Image

Documents