La Charte œcuménique européenne a été signée le 22 avril 2001 par des représentants de la Conférence des Églises européennes (CEC) et du Conseil des Conférences épiscopales d’Europe, mettant ainsi le point final à un processus de consultation de plusieurs années.

La Charte est fondée sur la conviction que l’engagement œcuménique d’une Église et son affiliation à une ou des organisations œcuméniques doivent être reconnaissables dans sa manière d’être. Elle évoque la mission des Églises en Europe et leur soumet tout une série d’invitations concrètes à se mettre en mouvement, à témoigner ensemble et à travailler ensemble, en particulier à la construction d’un continent européen uni, solidaire et vivant en paix.

L’Europe est confrontée à de nombreux défis dans de nombreux domaines, la Charte incite les Églises à les aborder ensemble. Elles sont invitées à adapter la Charte à leur contexte et à prendre les engagements possibles pour elles, dans leur environnement, pour transformer un document, donc du papier, en un élan de vie. La Charte évoque :

  • l’attitude des Églises entre elles (points 2 à 6 : évangélisation et concurrence, témoignage commun, implication des jeunes) ;
  • l’engagement commun envers la société (points 7 à 9)
  • mais aussi le droit de chacune et chacun à la liberté confessionnelle ou religieuse, en traitant en particulier les relations au judaïsme et à l’islam (points 10 à 12) ;
  • la responsabilité commune envers le continent européen.

Le 23 janvier 2005, toutes les Églises membres de la CTEC.CH ont signé la Charte œcuménique à Saint-Ursanne (JU).

Signature de la Charte œcuménique en Suisse

Documents et liens